1 2 3 4 5 6 7 8 9 

Le centre social de l’Arbrisseau à Lille-Sud prend place au sein d’un quartier en complète restructuration après des années de déshérence sociale et économique. Sa forme hélicoïdale, son escalier qui s’enroule autour de ses flancs, son bardage en aluminium façon vaisseau spatial créent ruptures et contrastes avec un environnement urbain décousu.
L’ambition politique y est forte et le contexte urbain hétérogène offre un potentiel. Ici la vie de quartier est prédominante : les gens naissent à l’Arbrisseau et souvent y passent toute leur vie. Le projet incarne le renouveau mais aussi un esprit de quartier.
Ce bâtiment a été construit et pensé avec les habitants et la Ville dont les souhaits ont tous été intégrés au projet final, du plus anecdotique au plus métaphorique. Ils souhaitaient en particulier un arbre pour ancrer la symbolique de leur quartier nommé l'Arbrisseau : ils auront donc un arbre de vie, de 12 mètres de hauteur, sur lequel se niche une terrasse à chaque niveau et où se cache à sa cime un belvédère.
L'édifice s’organise en spirale autour d’un atrium central et de cette manière s'adresse à tous de façon égalitaire. Ainsi il met en relation chaque tranche d’âge par les doubles hauteurs et traduit des liens forts par des espaces singuliers. Ces doubles hauteurs sur les bibliothèques permettent aussi de déployer des gradinages. Le détournement d’usage propice à la vie d’un centre social y est encouragé.
Le bâtiment superpose les différents programmes dans une logique de verticalité et libère le plus grand jardin possible à ses pieds. En s’étirant sur la hauteur, il gagne également en visibilité et en statut.
L’atrium, élément fondateur de la structure, accueille en son sein les services et circulations verticales. Ce noyau en béton exprime les forces structurelles qui le traversent et l’arrachement des poutres portant de part et d’autre le programme. Par sa massivité minérale, il évoque également les catiches qui sont si caractéristiques de ce territoire. La volumétrie singulière du centre social de l’Arbrisseau est renforcée par sa peau d’aluminium naturel et de verre.
Le bardage contribue à son magnétisme : le bâtiment attrape la lumière, il fixe les rayons du soleil, scintille et devient un attracteur.


Maître d'ouvrage : Ville de Lille 
 
Situation: Lille (59) 
 
Montant des travaux: 4 360 000 € HT
 
SHON : 1 774 m² 
 
Maîtrise d’œuvre: 
Architectes mandataires >  CFA
Chef de projet >  Arnaud Sachet
Équipe > Ulrich Faudry, Malik Hammadi, Kerstin Heller, Bruno Sarles, Emmanuel Villoutreix, Lena Weis
Mission > base et études d'exécution partielles
Bureau d’études techniques >  Fluides et HQE : INEX - Structure : C&E Ingénierie - Économie : Bureau Michel Forgue - Acoustique : Jean-Paul Lamoureux - OPC : Philippe Bauer Programmation 
 
Début des études: projet lauréat, octobre 2007
 
Date de livraison : juin 2011 
 
Programme: 
RDC : Hall, Protection Maternelle et Infantile, multi-accueil, jardin
R+1 : Centre de Loisirs Sans Hébergement Maternel, Espace 6-12 ans, terrasse
R+2 : Espace 12-16 ans, salle polyvalente, espace adultes, terrasse
R+3 : Administration, logement de fonction, terrasse belvédère
R-1 : Locaux techniques + 8 places de stationnement 
 
Prix : Nomination au Prix de l'Équerre d'Argent 2011 
 
Développement durable :
Label HQE et BBC
- Choix intégré des procédés et produits de construction : utilisation de matériaux certifiés
- Gestion de l'énergie : bâtiment BBC - consommation : 48,68 kwhep/m²/an soit CEP = CREF – 58,4%  RT 2005 - panneaux photovoltaïques en toiture - puits canadien - raccordement au chauffage urbain - dispositif de suivi des performances mis en place
- Gestion de l'eau : réutilisation des eaux pluviales - traitement d’air par des centrales à double flux avec récupérateurs de chaleur
- Confort hygrothermique 
- Confort acoustique
 
Photographe : Paul Raftery


PROJETS SIMILAIRES
mediatheque montauban colboc franzen

Médiathèque de Montauban

colboc franzen bureaux champs marne

Immeuble de bureaux à Champs-sur-Marne

colboc franzen halo

HALO